Pyrénées 3000 (massif Aneto Maladeta 3)

Le pico de Alba

* 10 août 2015 depuis l'aire de stationnement de la Besurta (1900 m.), en suivant au Sud l'itinéraire qui laisse filer à gauche celui menant au "Forau de Aiguallut", pour remonter au-dessus de la rive droite du Barranco de la Renclusa afin de parvenir au refugio (refuge) de la Renclusa (2140 m.), descendre à droite Sud-Ouest pour traverser la passerelle qui enjambe le Barranco de la Renclusa face à la capilla de la Virgen de las Nieves (chapelle de la Vierge des Neiges) (2130 m.), remonter Sud-Sud-Ouest puis Ouest en suivant un sentier qui longe la rive gauche du ruisseau issu du Ibón de la Renclusa pour changer de rive juste avant de parvenir sur un plateau et passer entre les deux lacs ou Ibones de Paderna ou Ibón de la Renclusa selon les cartes (2260 mètres), continuer Ouest-Sud-Ouest pour aller traverser une zone de gros blocs de granit (2320 m.), puis traverser le Barranco de Alba qui passe au Sud du pico de Paderna pour suivre sa rive gauche puis, vers 2450 mètres, monter à droite Ouest pour atteindre la crête (2580 m.) au-dessus du Collado de Paderna afin de la suivre direction Sud-Sud-Ouest et la quitter (2860 m) pour aller direction Ouest traverser le vallon encombré de blocs de granit (2830 m.), puis remonter chercher la brecha (brèche) de la Cresta (crête) de Tuca Blanca (2935 mètres), sur la crête Nord du pico de Alba, pour la suivre à gauche direction Sud sur son versant Occidental, passer sur l'antécime avant d'atteindre le sommet du pico de Alba (3118 mètres). Petite variante pour le retour, avec passage près du second Ibón de Paderna ou Ibón de la Renclusa et descente vers la Renclusa en suivant la rive droite du ruisseau issu du Ibón de la Renclusa.

Schéma de l`itinéraire rando au pico de la Maladeta

Ayant pris la première navette, je démarrais la marche à partir de la Besurta à 5 h30, en compagnie de ma fidèle Arthrose Dugenougauche (pas trop génante dans les montées, elle le sera dans les descentes). Fondu dans la file de CPEDLF "chenilles processionnaires équipées de lampes frontales" je passais devant le refugio (refuge) de la Renclusa à 6 h10. Il faisait encore nuit et si le ciel était étoilé, la montagne sous la cresta (crête) de los Portillones était envahie d'étoiles filantes. A partir du refuge je me retrouvais seul ! Après avoir remonté en rive gauche du ruisseau issu du Ibón de Paderna ou de la Renclusa, en suivant les traces du sentier balisé en vert et blanc, je parvenais sur le plateau du Ibón de Paderna ou de la Renclusa à 6 h55 et à 8 h15 j'atteignais la crête au-dessus du Collado de Paderna. En remontant cette crête, par endroits, on arrive à suivre des traces de sentier sur des portions de pelouses qui se faufilent entre les blocs de granit. Après avoir quitté cette crête et être descendu direction Ouest traverser le vallon voisin encombré de blocs de granit, il faut remonter un raide couloir de fins éboulis croulants puis de sable blanchâtre encore humidifié par la pluie du début de matinée. Sur le haut du couloir j'ai préféré prendre appui sur les rochers qui le bordent à gauche. Parvenu à la brecha (brèche) de la Cresta (crête) de Tuca Blanca à 10 h20, après une pause de dix minutes, je commençais l'ascension de la crête Nord du pico de Alba en suivant le sentier qui la longe sur le versant Occidental pour ensuite faire une petite traversée à flanc vers la droite afin de remonter sur des secteurs de sable grisâtre encore humidifié. Ce terrain fuyant fit que je décidais d'aller chercher la crête à ma gauche où le granit offrait de bonnes prises. Parvenu sur l'antécime, après un passage aérien où il faut utiliser les mains... et les pieds, je parvenais au sommet du pico de Alba à 11 h25. Il y avait six personnes ! Un couple qui m'avait doublé à l'entrée de la zone de gros blocs de granit située à 2320 mètres et quatre autres randonneurs qui avaient pris pied sur la crête Nord du pico de Alba, au-dessus de moi, vers 2980 mètres. Après avoir savouré le superbe panorama offert par ce sommet, je commençais la descente à 11 h50. De retour à la brècha (brèche) de la Cresta (crête) de Tuca Blanca et avant de descendre le raide couloir, de 12 h25 à 12 h45 je procédais à quelques soins pour soulager la douleur de mon genou gauche. De 16 h 30 à 16 h40, je réalisais une pose à la fontaine du refugio (refuge) de la Renclusa et à 17 h10 j'étais de retour à la buvette de la Besurta après un dénivelé positif d'environ 1300 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée et chaude.  .    

En juillet et août  la route entre l'Hospital de Benasque et la Besurta est interdite à la circulation sauf aux bus payants qui font la navette depuis le parking des Palancas del Hospital (1754 m.), à partir de 5 heures du matin avec une fréquence d'environ 35 minutes. 4, 90 € l'aller et retour.

Carte Editorial Alpina 1:25000 Maladeta Aneto, Mapas Pirenaicos SUA Edizioak Miguel Angulo 1:15000 Aneto et Signa.ign.es.

Départ de la Besurta (1900 m) vers le refugio de la Renclusa Passage devant l`entrée du refugio de la Renclusa (2140 m)
Remontée rive gauche du ruisseau issu du Ibn de la Renclusa, face au pico de Paderna Passage près du Ibn de la Renclusa (2260 m), devant le sommet arrondi du pico de Alba
 Après le Ibn de la Renclusa, traversée d`une zone de gros blocs granitiques (2320 m) Arrivée sur la crête au Sud du collado de Paderna (2580 m)
Remontée Sud-Sud-Ouest de la crête, devant la Tuca Blanca de Paderna Descente Ouest vers le vallon de gros blocs de granit
Itinéraire descente Ouest vers le vallon de gros blocs de granit et remontée vers la brèche 2935

Remontée vers la Brèche (2935 m) en escaladant les rochers à gauche du couloir En arrivant à la Brèche (2935 m), regard devant, Posets, Batchimale, Perdiguère
Remontée Sud de la crête Nord du pico de Alba Remontée de la crête vers le sommet du pico de Alba
Arrivée sur l`antécime du pico de Alba, la crête Ouest et le Gendarme de Alba

Depuis l`antécime du pico de Alba, une arête aérienne sépare du vrai sommet Au sommet du pico de Alba (3118 m), devant le pico de la Maladeta

Du sommet du pico de Alba (3118 m), le pico de la Maladeta Du sommet du pico de Alba (3118 m), le ibon de Cregüena

Du sommet du pico de Alba (3118 m), Posets, Vignemale, Batchimale et Perdiguère

Du sommet du pico de Alba (3118 m), Perdiguère, Crabioules et antécime Du sommet du pico de Alba (3118 m), picos Sayo, Cordier, de la Maladeta et Diente de Alba
Du sommet du pico de Alba (3118 m), picos Sayo, Cordier, de la Maladeta, Diente de Alba ibon de Cregüena

Descente du pico de Alba Retoiur à la Brèche (2935 m), il faut descendre vers le névé
Dans la descente, passage désescaladé Abandon de la crête (2580 m) pour aller vers le ibon de Renclusa
Descente vers le ibon de Renclusa Passage près d`un autre ibon de Renclusa (2270 m)
Descente vers la Renclusa rive droite du ruisseau issu du Ibon de la Renclusa,

Descente vers la Renclusa rive droite du ruisseau issu du Ibon de la Renclusa, Passage devant le refugio de la Renclusa (2140 m)
Descente vers la Besurta, devant les pics de Sauvegarde et de la Mine Retour à la Besurta (1900 m)

 


 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement