Pyrénées 3000 (massif Monte Perdido Gavarnie 3)

 
 
Le Soum de Ramond ou pico de Añisclo, le pico Baudrimont S E
et la Punta de las Olas



* 12 septembre 2011 depuis lle village de Nerin (1281 mètres) en remontant au Nord la piste du Cuello de Arenas, pour la quitter une vingtaine de mètres avant la barrière d'interdiction en suivant à droite le sentier fléché "Cuello Arenas Mondoto" puis plus loin celui fléché "Cuello Arenas", qui rejoint la piste pour la suivre direction générale Nord afin de la quitter au Cuello de Arenas (1880 mètres) afin de suivre Nord-Nord-Est la piste fléchée "Cuello Gordo refugio de Goriz" qui se termine peu après le Cuello Gordo (2185 mètres) et continuer direction Nord-Est sur le flanc Ouest de la Sierra Custodia puis bifurquer à l'Est (2200 mètres) en suivant l'itinéraire balisé du GR 11 pour passer au Collado Superior de Goriz ou Collata Arrablo (2329 mètres) et continuer à l'Est pour quitter le GR 11 après une légère descente (2650 mètres) en remontant à gauche direction Nord une zone d'éboulis pour franchir un escarpement rocheux puis remonter une longue zone d'éboulis et suivre la croupe terminale rocheuse qui mène au sommet de la Punta de las Olas (3002 mètres), en descendre direction Nord-Nord-Ouest en contournant une dépression par la gauche (2965 mètres), puis l'éperon de la crête Est de Soum de Ramond par la droite sur de gros éboulis, pour remonter derrière lui direction Nord-Ouest puis Ouest sur de fins éboulis afin d'aller chercher la crête près de l'antécime Nord du Soum de Ramond (3235 mètres) et la suivre au Sud jusqu'au sommet du Soum de Ramond ou pico de Añisclo (3254 mètres ou 3259 mètres selon les cartes ), en descendre pour arriver dans la cuvette située au pied de la face Occidentale du pico Baudrimont SE (2965 mètres) afin de gravir plein Est la faille située à la base d'un éperon ocre qui mène au sommet du pico Baudrimont SE ou pico Navarro (3026 mètres), redescendre dans la cuvette (2965 mètres) pour continuer au Sud, repasser au sommet de la Punta de las Olas (3002 mètres) et suivre l'itinéraire emprunté pour la montée puis l'intégralité de la piste qui mène du Cuello de Arenas au village de Nerin.

"Soum de Ramond ou pico de Añisclo et Punta de las Olas depuis Nerin" Cette "course" là, je voulais la réaliser cette année 2011 en hommage à mon frère Raymond, mais pas tout à fait comme elle s'est déroulée. Après un premier "voyage" avec Peio et ma laryngo-pharyngite le 25 août dernier, nous avions débuté notre marche à la Brecha de Arazas (2170 m.) (où un autobus pris au village de Nerin nous avait transporté) et des conditions météorologiques défavorables nous avaient fait faire demi-tour à la Punta de las Olas (sans regret c'était quand même bien). Ce lundi 12 septembre 2011 me voici reparti à Nerin pour emprunter l'autobus qui, tous les jours, démarre à 7 heures. Arrivé un peu en avance à 6 h20, j'attends l'arrivée du chauffeur. 7 heures personne !... 7 h20 toujours personne !, j'appelle le 0034 974 489 024 (ça c'est pour ceux qui seraient intéressés) on me signale que de lundi à mercredi le service autobus ne fonctionne pas Fichtre !...et bien maintenant que je suis là ce serait dommage de repartir sans aller faire quelque chose dans le secteur, le village de Nerin n'est qu'à 1281 mètres d'altitude, je pense que mon projet va être "rapé". Parti à 7 h20, après avoir emprunté un sentier qui évite près de 3 kilomètres de piste, je passais au Cuello de Arenas à 8 h47, au Cuello Gordo à 9 h48, au Collado Superior de Goriz ou Collata Arrablo à 10 h43, pour quitter le GR 11 et attaquer le début de la remontée de la croupe Sud-Est de la Punta de las Olas à 12 h03 et arriver à son sommet à 13 heures. La condition physique étant encore présente, je repartais à 13 h10, pour descendre dans la dépression afin de traverser une grande zone de gros éboulis ocres puis une partie raide de fins éboulis gris pour parvenir au sommet du Soum de Ramond ou pico de Añisclo à 14 h30. Reparti à 14 h40, en arrivant à la base du pico Baudrimont Sud-Est ou pico Navarro à 15 h16 je n'ai pas résisté à son appel, et après avoir gravi par une escalade facile la faille de l'éperon ocre qui occupe le milieu de sa face Occidentale, j'étais à son sommet à 15 h30 pour en descendre par une corniche située plus au Sud sur la même face. A 16 heures, je repassais au sommet de la Punta de las Olas pour en repartir à 16 h10, retrouver le GR 11 à 16 h41, repasser au Collado Superior de Goriz ou Collata Arrablo à 17 h37 et au Cuello Gordo à 18 h25. Parvenu au Cuello de Arenas à 19 h17, il me restait encore 8 kilomètres de la looooooooooooongue piste à descendre avant de retrouver le point de départ à 20 h55 après un dénivelé positif d'environ 2150 mètres, pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée.

De juin à novembre un service autobus assure la liaison Nerin - Cuello de Arenas. Il démarre à 7 heures du village de Nérin, une centaine de mètres après le départ de la piste de la station de ski de fond du Cuello de Arenas, et il dépose les randonneurs environ 30 minutes plus tard, bien au-dessus du Cuello de Arenas, près de la Brecha (Brèche) de Arazas (2200 m.). Il revient chercher les randonneurs à 20 heures. Pour réserver il faut téléphoner au 974 489 024 et si on appelle depuis la France il faut faire le 0034 974 489 024 (15 € Aller simple ou 20 € A/R) ==> http://www.lospirineos.info/miradoresdeordesa/precios.htm

Carte 1:25000 mapa excursionista Piolet Valle de Ordesa y Monte Perdido, carte 1:40000 Editorial Alpina Ordesa y Monte Perdido, carte Mapas Pirenaicos edizioak Miguel Angulo 1:15000 Monte Perdido.

Le jour se lève au-dessus de Nerin et de la Pena Montanesa  Bifurcation en remontant le sentier, on laisse filer à droite Mondoto pour suivre à gauche Cuello Arenas

Passage au Cuello de Arenas 1880 m, où on quitte la piste principale pour suivre celle de droite  Juste après le passage au Cuello de Arenas, on suit l`itinéraire du Cuello Gordo-Refugio de Goriz

Passage au Cuello Gordo 2185 m, avec les Tobacor, Marboré, Cilindro, Monte Perdido, Soum de Ramond et Punta de las Olas

En allant vers le collado Superior de Goriz ou Collata de Arrablo, je ne suis pas seul, il y a un troupeau de brebis et las Tres Sorores  Regard derrière vers la vallée de Ordesa

En traversant le versant Occidental de la Sierra Custodia, face aux sommets du massif du Monte Perdido

Passage au Collado Superior de Goriz ou Collata Arrablo 2329 m en suivant le balisage rouge et blanc du GR 11

En suivant le GR 11, progression vers la Punta de las Olas  Le sentier passe au-dessus de barres rocheuses

 Le passage clé, 2650 m, où on quitte le GR 11 pour monter vers la faille  Remontée dans la faille, en laissant dans le dos le canyon de Anisclo

 Sur la crête de la Punta de las Olas  Passage au sommet de la Punta de las Olas 3002 m, devant le Soum de Ramond

Du sommet de la Punta de las Olas 3002 m, le canyon de Anisclo  Du sommet de la Punta de las Olas 3002 m, la vallée ou canyon de Ordesa

Du sommet de la Punta de las Olas 3002 m, les sommets du secteur Munia Troumouse  De la Punta de las Olas, le Soum de Ramond, prochain objectif

De la Punta de las Olas, le Soum de Ramond et le pico Baudrimont S E, prochains objectifs

 Approche du Soum de Ramond  En allant vers le Soum de Ramond, on dépasse par la gauche le pico Baudrimont S E

 Progression vers le Soum de Ramond, dans une zone de gros blocs d`éboulis ocres  En montant dans les éboulis, des faux cils fossiles,  Les éboulis sont croulants et raides à l`approche de la crête Nord du Soum de Ramond

Arrivée sur la crête au Nord du Sommet du Soum de Ramond  Arrivée au sommet du Soum de Ramond ou pico de Anisclo 3254 m, le Monte Perdido dans le dos

Sommet du Soum de Ramond ou pico de Anisclo 3254 m, devant le Monte Perdido  Du sommet du Soum de Ramond ou pico de Anisclo 3254 m, le Taillon et le Monte Perdido

Du sommet du Soum de Ramond 3254 m, le massif Pic Long Néouvielle  Du sommet du Soum de Ramond 3254 m, le massif Munia Troumouse

Du sommet du Soum de Ramond 3254 m, la vallée de Pineta  Du sommet du Soum de Ramond 3254 m, la vallée ou canyon de Ordesa

Du sommet du Soum de Ramond 3254 m, la Collarada, le Visaurin, le Taillon, Garmo Negro et los Infiernos

Du sommet du Soum de Ramond 3254 m, le secteur Pic Long Néouvielle  Du sommet du Soum de Ramond 3254 m, le secteur Munia Troumouse

Du sommet du Soum de Ramond 3254 m, la vallée ou canyon de Ordesa

Du sommet du Soum de Ramond 3254 m, la Collarada, le Visaurin, le Taillon, Garmo Negro et los Infiernos

Hommage à Raymond, le Soum de Ramond ou sommet de Raymond `perdu`   Contrôle technique au sommet du Soum de Ramond 3254 m, face au Monte Perdido

Descente du Soum de Ramond vers le pico Baudrimont S E  Arrivée à la base du pico Baudrimont S E ou pico Navarro

L`éperon ocre dont j`ai suivi la faille située à sa base pour gravir le pico Baudrimont S E ou pico Navarro  Arrivée au sommet du pico de Baudrimont S E ou pico Navarro 3026 m

Arrivée au sommet du pico Baudrimont S E ou pico Navarro 3026 m, le Soum de Ramond dans le dos  Du sommet du pico Baudrimont S E ou pico Navarro 3026 m, le secteur Munia Troumouse

Du sommet du pico Baudrimont S E ou pico Navarro 3026 m, un lac sans nom et le lac glacé du Marboré ou de Tuquerouye

Du sommet du pico Baudrimont S E ou pico Navarro 3026 m, le Soum de Ramond ou pico de Anisclo  Il est temps de quitter le sommet du pico Baudrimont S E ou pico Navarro 3026 m

 Du sommet du pico Baudrimont S E ou pico Navarro 3026 m, la Punta de las Olas  Descente du pico Baudrimont S E ou pico Navarro en suivant une corniche sur sa face Occidentale

Fleur en remontant vers la Punta de las Olas  Repassage, en étant lessivé, au sommet de la Punta de las Olas 3002 m

Descente des éboulis du flanc Sud-Ouest de la Punta de las Olas  Repassage au Collado Superior de Goriz ou Collata Arrablo 2329 m

Traversée au-dessus de la vallée ou canyon de Ordesa vers le Cuello Gordo  Après être repassé au Cuello Gordo, repassage au Cuello de Arenas, le refugio devant le Monte Perdido et las Tres Marias

Du Cuello de Arenas, retour vers Nerin en suivant la loooooooooooongue piste  La nuit tombe sur Nerin et la Pena Montanesa


Le Monte Perdido


* 20 septembre 2011, depuis l'aire de stationnement du col de Tentes (2208 mètres) en bordure de la route D 923 au Sud-Ouest de Gavarnie, en suivant au Sud-Ouest la route qui se termine au Port de Boucharo (2270 mètres), pour ensuite continuer direction Est sur le sentier qui traverse presque horizontalement le flanc Nord du Taillon, pour remonter direction générale Nord-Est et traverser le torrent issu du glacier du Taillon, passer au col des Sarradets (2589 mètres), au refuge des Sarradets ou de la Brèche de Roland (2587 mètres), monter au Sud vers la Brèche pour ensuite prendre pied sur le glacier de la Brèche (2721 mètres), le remonter pour franchir la Brèche de Roland (2807 mètres) et longer en descente Sud-Est la base des falaises Sud du versant espagnol pour passer en légère montée le Paso de los Sarrios ou Pas des Isards, puis au-dessus du Cuello de los Sarrios ou col des Isards (2749 mètres), continuer la montée Est-Nord-Est vers le cirque entre le Casque et la Tour pour ensuite suivre direction Est la vire qui longe les falaises de la Tour pour continuer sur la Terrasse Inférieure, remonter une cheminée (celle de gauche) pour accéder à la Terrasse Supérieure (2825 mètres) afin de la suivre en traversée Est et en légère montée pour passer sous le Collado de la Cascada ou col de la Cascade (2931 mètres), descendre Est en traversant l'Aven du Marboré pour arriver au Sud du pic du Marboré et y remonter une petite muraille afin de suivre vers le Sud-Est et l'Est une nouvelle terrasse qui contourne par le Sud le Cilindro del Marbore et son Piton S W, pour descendre au Pequeno Lago Helado (2980 mètres) et remonter au Sud-Est jusqu'au sommet du Monte Perdido (3355 mètres). Retour par le même itinéraire.

Parti avec Frédéric à 7 h 25 du col de Tentes, nous passerons à 8 h45 au col des Sarradets et dix minutes plus tard devant le refuge des Sarradets ou de la Brèche de Roland. Juste avant d'arriver au glacier de la Brèche, un groupe de trois coureurs en chaussures trail et "sacs à d'eau" nous doublera. La partie plate de la base du glacier de la Brèche presque à nu, laissait apparaître des crevasses, nous mettrons les crampons et parviendrons à la Brèche de Roland à 9 h38. Nous y rassurerons un couple d'un certain âge qui voulait aller voir à quoi ressemblait le "Pas des Isards", puis nous repartirons à 9 h50. Après être passés par le Paso de los Sarrios ou Pas des Isards équipé d'une "chaîne de montagne", puis avoir longé au plus haut la base des falaises du Casque, emprunté la vire qui longe les falaises de la Tour pour mener à la Terrasse Inférieure, nous gravirons au plus près de la faille la cheminée qui nous permettra de déboucher sur la Terrasse Supérieure à 10 h58. Nous passerons sous le col de la Cascade pour aller traverser l'Aven du Marboré, dont la plus part des névés qu'on avait l'habitude d'y voir avaient fondu et laissaient apparaître des petits lacs et d'innombrables gouffres. A midi nous aurons franchi la cheminée située au Sud du Marboré et plus loin, nous remettrons sur le bon itinéraire trois randonneurs qui cherchaient à gravir le pic du Marboré. Après avoir contourné le Cilindro del Marbore ou Cylindre du Marboré, nous atteindrons le Pequeno Lago Helado (Petit Lac Glacé), où nous laisserons les sacs, à 12 h40. A 12 h 45 nous contournerons l'étang par la gauche et un peu plus haut nous croiserons les trois coureurs qui étaient passés par le refugio de Goriz, ils perdront quelques précieuses secondes pour nous demander si le retour leur était possible par l'itinéraire que nous avions emprunté. Dans la partie la plus raide qui se déroule sur des éboulis croulants, nous y croiserons des randonneurs dans des positions étonnantes, dont une en grand écart... Nous serons au sommet du Monte Perdido ou Mont Perdu, le plus haut massif calcaire d'Europe, à 13 h35. Il y avait du monde pour admirer le merveilleux panorama qu'il offre. A 14 h05 nous commencerons la descente pour aller faire une pause restauration sur une grosse pierre-terrasse, en bordure du Pequeno Lago Helado et face au Monte Perdido de 14 h35 à 15 h25. Le redémarrage par une petite montée sera dur, après une longue traversée faite de descentes et remontées, à 18 heures nous serons à la Brèche de Roland pour descendre le glacier sans les crampons, à 18 h30 nous passerons devant le refuge des Sarradets ou de la Brèche de Roland et cinq minutes plus tard, du col des Sarradets, nous admirerons la ligne d'ombre de la crête frontière, depuis le Doigt de la fausse Brèche jusqu'à la vraie Brèche, projetée sur les murailles du Marboré. Nous retrouverons notre point de départ à 19 h50 après environ 1500 mètres de dénivelé positif et autant de négatif et une superbe journée ensoleillée.

Carte IGN 1:25000 Gavarnie Luz-Saint-Sauveur Parc National des Pyrénées 1748 OT.

Depuis le col de Tentes 2208 m, le jour se lève sur la crête du Piméné au Marboré  Depuis le Port de Boucharo 2270 m, le versant espagnol avec le massif de la Tendenera

Du refuge des Sarradets ou de la Brèche de Roland 2587 m, Le Casque et la Brèche de Roland  Arrivée au pied du glacier de la Brèche 2721 m, sous la Brèche de Roland

Grande crevasse sur la partie plate de la base du glacier de la Brèche  En remontant le glacier de la Brèche, regard derrière

Passage de la Brèche de Roland 2807 m, au pied de son piton Oriental  Passage du Paso de los Sarrios ou Pas des Isards, équipé d`une chaîne... de Montagne

La Punta Tobacor  Progression sur la Terrasse Inférieure, face au Cilindro et au Monte Perdido

Arrivée sous la cheminée qui permet de quitter la Terrasse Inférieure pour parvenir à la Terrasse Supérieure  Après un passage d`escalade facile, arrivée à la Terrasse Supérieure

Passage sous le col de la Cascade  Progression vers le Monte Perdido, les névés ont laissé la place à des laquets

Reflets du col de la Cascade et de la Tour dans un laquet 

Arrivée au pied de la cheminée située au Sud du pic du Marboré  Une flêche réalisée avec des pierres alignées, indique l`entrée de la cheminée située au Sud du pic du Marboré

En contournant le Cilindro par une large terrasse inclinée, arrivée face au Monte Perdido

Descente vers le Pequeno Lago Helado, situé à la base du couloir Nord-Ouest du Monte Perdido

Du Pequeno Lago Helado 2980 m, le Monte Perdido et son couloir Nord-Ouest  remontée du couloir Nord-Ouest du Monte Perdido, d`abord par sa bordure Occidentale

Remontée du haut du couloir Nord-Ouest du Monte Perdido, sur des éboulis croulants  Remontée des éboulis croulants du couloir Nord-Ouest du Monte Perdido, au-dessus du Pequeno Lago Helado

Sommet du Monte Perdido 3355 m  Du sommet du Monte Perdido 3355 m, le Soum de Ramond et le massif de Posets

Du sommet du Monte Perdido 3355 m, le canyon de Anisclo  Du sommet du Monte Perdido 3355 m, la vallée ou canyon de Ordesa

Du sommet du Monte Perdido 3355 m, le Vignemale et le Cilindro

Du sommet du Monte Perdido 3355 m, le lago Helado ou lac Glacé du Marboré ou de Tuquerouye et le massif pic Long Néouvielle

Il est temps de quitter le sommet du Monte Perdido 3355 m  Descente du Monte Perdido, vers le Pequeno Lago Helado, face au Cilindro

Contrôle technique en bordure du Pequeno Lago Helado 2980 m, face au Monte Perdido  Pause restauration en bordure du Pequeno Lago Helado 2980 m, tchin tchin à la santé du Monte Perdido

En contournant le Cilindro par la terrasse, face à l`envers des sommets du cirque de Gavarnie

Retour vers la Brèche de Roland par le Paso de los Sarrios ou Pas des Isards  Depuis la Brèche de Roland 2807 m, le versant espagnol

Depuis la Brèche de Roland 2807 m, le versant français  Descente du glacier de la Brèche

Du col des Sarradets 2589 m, l`ombre de la Brèche de Roland et du Doigt projetée sur les murailles du Marboré  Retour au col de Tentes 2208 m, devant le Casque et le Taillon


 

Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement