Pyrénées 3000 (massif Aneto Maladeta)

 
 
 

 Le glaciar de Aneto

* 31 août 1994 depuis l'aire de stationnement de la Renclusa (1900 mètres) à la Besurta au-dessus de Benasque, en suivant au Sud l'itinéraire qui remonte au-dessus de la rive droite du Barranco de la Renclusa pour arriver au refugio (refuge) de la Renclusa (2140 mètres), continuer l'ascension au Sud-Ouest puis en direction générale Sud pour passer au Portillon Inferior (2761 mètres), basculer et descendre sur le versant Oriental pour remonter direction générale Sud le pierrier de Aneto afin d'arriver sur le glaciar de Aneto (3000 mètres), en redescendre au Nord par le barranco qui en est issu, puis en suivant à l'Est le torrent del Senterillo aller rejoindre le vallon du Riu de Barrancs et le suivre au Nord , traverser le plan dels Aigualluts et passer près du Faurau dels Aigualluts pour ensuite suivre au Nord-Ouest le cours du rio Esera et retrouver le point de départ.

Depuis le parking avec Marcel et nos lampes nous aurons rendez-vous avec les orages, les éclairs, les coups de tonnerres, la galère dans le pierrier de Aneto, le soleil puis les crevasses du glaciar de Aneto avec un retour forcé par le barranco qui mène au vallon de Barrancs et au Faurau de Aiguallut. Pour la petite histoire, le Faurau de Aiguallut ou Trou du Toro (2000 mètres) est une sorte de bassin naturel où disparaissent sous terre les eaux issues de la fonte du glacier de Aneto, du glacier de Salenques, du glacier de Tempestades, de la Valleta de Benasque et de Mulleres. Elles ressurgissent, après un parcours sous-terrain de 3850 mètres, au Guells de Joeu (Oeil de Jupiter) (1400 mètres) à la Artiga de Lin dans le val d'Aran pour devenir la Garonne. Partis à 5 heures, à 5 h55 nous passions au refugio de la Renclusa pour être de retour à 18 h20.

Carte Editorial Alpina 1:25000 Maladeta Aneto.

La Maladeta vue de l aire de stationnement de la Besurta ou Renclusa  Ascension du versant Nord-Ouest du Portillon Inferior

Du Portillon Inferior, le pico de Aneto, son glacier et son pierrier

le pico de Aneto toit des Pyrénées

Du glaciar de Aneto, vue sur le pico de Aiguallut  Descente du barranco issu du glaciar de Aneto

L immense zone d éboulis, au bas du barranco du glaciar de Aneto

Du plan de Aiguallut, le pico de Aneto  Le Faurau de Aiguallut ou Trou du Taureau


 

Le pico de Aneto

* 8 septembre 1995 depuis l'aire de stationnement de la Renclusa (1900 mètres) à la Besurta au-dessus de Benasque, en suivant au Sud l'itinéraire qui remonte au-dessus de la rive droite du Barranco de la Renclusa pour arriver au refugio (refuge) de la Renclusa (2140 mètres), continuer l'ascension au Sud-Ouest puis en direction générale Sud pour passer au Portillon Inferior (2761 mètres), suivre Sud-Est la crête de los Portillones, passer au pico del Portillon Superior (2908 mètres), descendre au Portillon Superior (2900 mètres) afin de basculer en descendant sur le versant Oriental pour remonter direction générale Sud le pierrier de Aneto puis le glaciar (glacier) de Aneto, passer au Collado de Coronas (3196 mètres), puis direction Sud-Est passer à la Punta Oliveras Arenas (3298 mètres) et suivre la crête vers le Sud pour franchir le puente de Mahoma ou Pas de Mahomet et terminer l'ascension au sommet du pico de Aneto (3404 mètres).

Schéma rando au pico de Aneto

Départ à 2 heures avec Marcel et nos lampes. Entre 3 h30 et 6 h30, au-dessus du refugio de la Renclusa, repli dans un abri sous roche (2350 mètres) pour attendre le fin d'un orage avec de la neige. Nous avons mis les crampons sur le glaciar de Aneto pour suivre une cordée de 4 randonneurs. Après être passé par la Punta Oliveras Arenas (3298 mètres), un randonneur espagnol m'accompagnera pour passer l'aérien Puente de Mahoma ou Pas de Mahomet et arriver sur le pic d'Aneto (3404 mètres), point culminant des Pyrénées. S'il y avait la croix, il n'y avait pas le panorama (bouché par les nuages) et je retournais rejoindre Marcel au pied du Puente de Mahoma. Au retour nous avons porté assistance à un anglais blessé,dans sa chute il s'était semble-t'il fracturé la cheville, c'était pas beau. Marcel est resté avec lui avec une lampe et moi je suis descendu avec trois sacs à dos donner l'alerte au refugio de la Renclusa. Cette péripétie fit que le retour à la voiture eut lieu à 23 h30. Une très longue journée et 1700 mètres de dénivélé positif pour autant de négatif.

Carte Editorial Alpina 1:25000 Maladeta Aneto.

Progression vers le pico de Aneto, seigneur des Pyrénées

Sommet du pico de Aneto et le Pas de Mahomet ou Puente de Mahoma  Sur le glaciar de Aneto


 

Le collado Maldito

* 6 septembre 2005 , depuis l'aire de stationnement des Palancas del Hospital (1754 mètres) au-dessus de Benasque, en remontant à l'Est la route qui mène à la Besurta (1900 mètres), pour y suivre au Sud l'itinéraire qui remonte au-dessus de la rive droite du Barranco de la Renclusa pour arriver au refugio (refuge) de la Renclusa (2140 mètres), continuer l'ascension au Sud-Ouest puis en direction générale Sud pour passer au Portillon Inferior (2761 mètres), suivre Sud-Est la crête de los Portillones, passer en contrebas du pico del Portillon Superior (2908 mètres) et parvenir au Portillon Superior (2900 mètres) afin de basculer en descendant sur le versant Oriental pour remonter direction générale Sud le pierrier de Aneto (en partie recouvert de neige), remonter direction Sud-Ouest le glaciar (glacier) de Aneto et atteindre la crête Nord-Ouest du pico Maldito au collado Maldito (3198 mètres) et retour par le même itinéraire.

Partis à 4 h. 30 avec Jean-François, nous passerons à 5 h. 15 à la Besurta, à 6 h. 36 au refugio de la Renclusa en plein chantier. Pluie à partir du Portillon Inferior (2761 mètres), soleil puis grésil juste après le passage du Portillon Superior (2900 mètres), neige sur le glaciar de Aneto et demi-tour au collado Maldito (3198 mètres) pour cause d'orage. Nous retrouverons sous la pluie et dans le brouillard le Portillon Superior où nous rencontrerons le premier humain de la journée: un coureur égaré en training avec un petit sac à "d'eau" qui avait raté le passage du Portillon Superior. Bien heureux de nous trouver en ces lieux il nous suivra mais pas pour longtemps car nous n'allions pas assez vite. Nous serons de retour au parking à 16 h. 50. Sur la route nous serons ensuite stoppés à hauteur de la bifurcation de Cerler à cause du passage de la vuelta (tour d'Espagne cycliste) où il y avait du beau temps.

Carte Editorial Alpina 1:25000 Maladeta Aneto.

Le refugio de la Renclusa  Du Portillon Superior, on voit les restes du glaciar de Aneto

Le Portillon Superior  Sur le glaciar de Aneto à hauteur du collado Maldito
 

 

 Le Tuc de Mulleres

* 28 octobre 2005 depuis l'aire de stationnement de l'entrée Sud du tunnel de Vielha ( 1600 mètres ) en bordure de la route N-230, en suivant la piste direction générale Ouest pour traverser la Pleta de Molières ( 1700 mètres ), passer le Bosc de l'Espitau ( 1750 mètres ), et remonter au-dessus de la rive gauche du Barranco de Molières, passer à la Pleta Nova ( 1980 mètres ), au Nord de l'Estanhet Inferior de Molières ( 2349 mètres ), sous le refugi (refuge) de Molières, au Nord de l'Estanhet del Medio de Molières et de l'Estanhet Superior de Molières ( 2402 mètres ), pour infléchir Ouest-Nord-Ouest et arriver sous le Coret de Molières ou collado de Molières ou de Mulleres (2900 mètres) pour revenir par le même itinéraire.

La pluie qui m'accompagnait depuis le départ (8 h. 15) s'étant transformée en grésil puis en neige, la non visibilité due au brouillard qui ne permettait pas une vision correcte à plus de dix mètres et le terrible vent qui soufflait à 130 kilomètres/heure ont fait que j'ai fait demi-tour juste sous le collado de Molières ou de Mulleres à 2900 mètres d'altitude. A l'aller comme au retour , je n'ai pas pu voir le refugio de Molières (2360 mètres) qui est pourtant de couleurs bien voyantes (orange et bleu). Jusqu'à mon retour à 15 h. 12 à la voiture je n'ai rencontré personne ! il est vrai que le temps était épouvantable. J'y reviendrai !...

Carte Editorial Alpina 1:25000 La Ribagorça Aneto Ballibierna Besiberri Molières.

Au-dessus des lagos de Mulleres  Tempête sous le collado de Mulleres

A la descente, l un des nombreux arbres arrachés par la tempête

* 29 juillet 2006, ascension du Tuc de Mulleres ou de Molières ( 3010 mètres ) depuis l'aire de stationnement de l'entrée Sud du tunnel de Vielha ( 1600 mètres ) en bordure de la route N-230, en suivant la piste direction générale Ouest pour traverser la Pleta de Molières ( 1700 mètres ), passer le Bosc de l'Espitau ( 1750 mètres ), et remonter au-dessus de la rive gauche du Barranco de Molières, passer à la Pleta Nova ( 1980 mètres ), au Nord de l'Estanhet Inferior de Molières ( 2349 mètres ), sous le refugi (refuge) de Molières, au Nord de l'Estanhet del Medio de Molières et de l'Estanhet Superior de Molières ( 2402 mètres ), pour infléchir Ouest-Nord-Ouest et passer au Coret de Molières ( 2928 mètres ) pour y suivre la crête au Sud-Sud-Est jusqu'au sommet. Retour par le même itinéraire.@

Départ de la sortie Sud du Tunnel de Vielha à 5 h20, seul avec la lumière de ma lampe, passage à la seconde cascade à 6 h45, à l'Estanhet del Medio de Molières à 8 h10, après une petite escalade facile au Coret de Molières à 9 h50 pour parvenir au sommet du Tuc de Mulleres à 9 h55. Dans la boîte à lettres soudée à la croix sommitale il y avait plusieurs messages : image du Sagrado Corazon (Sacré Coeur) de Jesus invitant à la fête qui a eu lieu le vendredi 22 juin 2001 au Monte Urgull, une carte d'un restaurant d'Orio au dos de laquelle Marti 12 ans y a écrit le 24 juillet 2006 son intention de s'attaquer au Posets, un message du 22 juillet 2006 d'un groupe de randonneurs et une carte de visite d'un randonneur accompagnateur prénommé Robin. 5 minutes après mon arrivée, trois espagnols (de Zaragoza) venant de Benasque m'y rejoindront. Après les prises de vues incontournables, je quitte le sommet à 10 h35 pour désescalader le Coret de Molières à 10 h40 sous lequel j'ai croisé un couple d'Auch qui a une bergerie à Melles où, la semaine précèdente, l'ours a tué 5 brebis. Je retrouve ma voiture à 13 h35 après 1450 mètres de dénivelé positif et autant de négatif.

Carte Editorial Alpina 1:25000 La Ribagorça Aneto Ballibierna Besiberri Molières.

Passage à l estanhet Inferior de Molières 2349 m

Les trois Estanhets de Molières  Escalade du Coret de Molières

Le cairn sommital et la croix du Tuc de Mulleres  Du sommet du Tuc de Mulleres, le pico de Aneto toit des Pyrénées

Du Tuc de Mulleres, le pico de Aneto

Vue depuis le Tuc de Mulleres  Du Tuc de Mulleres, le Coret de Molières

Du Tuc de Mulleres, le massif Besiberri-Comaloforno et l'itinéraire de montée  Depuis le Tuc de Mulleres, les Estanhets de Molières

Du Tuc de Mulleres, le pico de Ballibierna  Pose au sommet du Tuc de Mulleres en face de l'Aneto, dans le dos

Au retour passage sous le refugio de Mulleres  Au retour dernier regard, derrière, vers le Tuc de Mulleres
 

 

 Le pico de Aneto

* 13 juillet 2007, ascension du pico de Aneto (3404 mètres) depuis l'aire de stationnement des Palancas del Hospital (1754 mètres) au-dessus de Benasque, en remontant à l'Est la route qui mène à la Besurta (1900 mètres), pour y suivre au Sud l'itinéraire qui remonte au-dessus de la rive droite du Barranco de la Renclusa pour arriver au refugio (refuge) de la Renclusa (2140 mètres), continuer l'ascension au Sud-Ouest puis en direction générale Sud pour passer au Portillon Inferior (2761 mètres), suivre Sud-Est la crête de los Portillones, passer en contrebas du pico del Portillon Superior (2908 mètres) et parvenir au Portillon Superior (2900 mètres) afin de basculer en descendant sur le versant Oriental pour remonter direction générale Sud le pierrier de Aneto puis le glaciar (glacier) de Aneto, passer au Collado de Coronas (3196 mètres), puis remonter direction Sud-Est pour atteindre et franchir le puente de Mahoma ou Pas de Mahomet et terminer l'ascension au sommet du pico de Aneto (3404 mètres). Retour par le même itinéraire sauf après le Portillon Inferior où on a pris plus à l'Ouest.

Départ à 3 h20 avec Jean-François et nos lampes, pour passer à 4 h23 à la Besurta, à 5 h20 au refugio de la Renclusa où les premiers randonneurs avaient commencé leur ascension, à 7 h50 près du Portillon Inferior et atteindre le Portillon Superior à 8 h20 où il y avait du monde pour contempler le magnifique lever de rideau sur le pico de Aneto et son glacier (ou ce qu'il en reste). Après une légère descente, on progresse sur des névés qui recouvrent en grande partie le pierrier de Aneto et qui nous en ont facilité la traversée, ensuite nous mettons les crampons pour remonter le glacier de Aneto où on entend sous nos pieds couler l'eau qui est source de la Garonne. Nous passons à 10 h20 au collado de Coronas, et quittons les crampons à l'attaque de l'aérien Puente ou Paso de Mahoma ou Pont de Mahomet que nous traverserons sans corde pour arriver au sommet du point culminant des Pyrénées à 11 h30. Après avoir profité de l'écrasant panorama nous quittons le sommet et les nombreux pyrénéistes à 12 h15, derrière une cordée de 6 anglais qui progressent tous en même temps sur le Puente de Mahoma en étant assurés (?) par un guide de Saint-Lary debout sur un bloc. Nous serons de retour à 18 h11 après 1750 mètres de dénivelé positif et autant de négatif.

Utilisation des crampons sur le glacier de l'Aneto.

Carte Editorial Alpina 1:25000 Maladeta Aneto.

Signalisation au départ des Palancas del Hospital 1754 m  Bifurcation en montant vers le refugio de la Renclusa

Rhododendrons à 2750 m, sous la crête des Portillons  Pulsatilles printanières à 2800 m, face à la Maladeta

Du Portillon Superior 2880 m, lever de rideau sur le pic d Aneto et son glacier

Trèfles des Alpes à 2870 m, sous le Portillon Superior face au pic d Aneto  Traversée d un névé sous le Portillon Superior

Sur le glacier du pic d Aneto  Puente ou Paso de Mahoma ou encore nommé Pas de Mahomet

Jean-François et Robert, les cousins, tels des moustiques au sommet du géant pic d Aneto 3404 m

Pilar est là, la virgen del Pilar au sommet du pic d Aneto  Du sommet du pic d Aneto, la vallée de Coronas

Du sommet du pic d Aneto, le picos Maldito et de la Maladeta

Du sommet du pic d Aneto, le massif du Perdiguère

Du sommet du pic d Aneto, le Tuc de Mulleres

Du sommet du pic d Aneto, la vallée de Salenques

Du sommet du pic d Aneto, la vallée de Barrancs  Départ du sommet du pic d Aneto

Sur le Paso ou Puente de Mahoma ou encore Pas de Mahomet

Regard sur la Maladeta et le glacier d Aneto  Sommet de la Punta Oliveras Arenas 3298 m

Descente sur le glacier d Aneto

Suite de la descente sur le glacier d Aneto

Oiseau sur le glacier d Aneto  Retour vers le refugio de la Renclusa

Passage au refugio de la Renclusa 2140 m


 

Le pico de Ballibierna et la Tuca de las Culebras

* 27 juillet 2007, depuis l'aire de stationnement (2240 mètres) de l'Estany de Llauset au-dessus du village de Aneto, en longeant Ouest-Nord-Ouest la rive gauche du lac pour remonter toujours Ouest-Nord-Ouest le vall de Llauset, passer au collado de Llauset (2865 mètres) pour gravir la crête au Nord-Est, passer à l'antécime (3010 mètres) et atteindre le sommet de la Tuca de las Culebras (3062 mètres), puis traverser le Paso del Caballo pour gravir le sommet du pico de Ballibierna (3067 mètres), continuer sur la crête Est pour passer au Ballibierna Norte (Nord) (3030 mètres) et descendre direction générale Est par le vallon des Estanyets de Coma Arnau (2600 et 2590 mètres), puis Sud par l'Estany Botornas (2340 mètres), la cabane Botornas et retrouver l'itinéraire de montée en rive gauche de l'Estany de Llauset.

Parti seul au lever du jour à 6 h.30, à 7 h. j'abandonnais le GR 11 à la bifurcation située en amont de l'Estany de Llauset pour être à 8 h.50 au collado de Llauset. A 9 h.35 j'étais au sommet du pico de las Culebras que je ne quitterais qu'à 10 h. après avoir contemplé la face Sud du pic d'Aneto mais aussi les magnifiques fleurs qui ornent ce sommet dont des Pavots parfumés ou Pavots oranges des Pyrénées. Après avoir traversé debout l'aérien Paso del Caballo j'étais au sommet du pico de Ballibierna à 10 h.15. Dans la boîte en fer située à son sommet, il y avait des messages. Nouvelle halte pour admirer le magnifique panorama et les fleurs qui y ont poussé... Reparti à 10 h.45, sur l'aérienne crête Est, je croise les premiers humains de la journée, un randonneur et deux jeunes enfants d'une dizaine d'années, non encordés! dans le vallon des Estanyets de Coma Arnau je croise d'autres randonneurs alors que le ciel, ensoleillé jusque là, commence à se charger de nuages bien noirs. A 12 h.10 je retrouve le GR 11 avant l'Estany Botornas, pour atteindre la cabane Botornas à 12 h.45 et être de retour à l'aire de stationnement à 13 h.15 après 1000 mètres de dénivelé positif et autant de négatif.

Carte Editorial Alpina 1:25000 Maladeta Aneto.

 Regard derrière sur l Estany de Llauset  Le haut du vall de Llauset, un paysage lunaire

Un bouquet de fleurs pour l arrivée au collado de Llauset 2865 m  Du collado de Llauset 2865 m, le vall et l Estany de Llauset

La crête Sud-Ouest de la Tuca de las Culebras qu il faut gravir  De l antécime 3010 m, La Tuca et Ballibierna

Arrivée au sommet de la Tuca de las Culebras 3062 m

De la Tuca de las Culebras 3062 m, le pic d Aneto

Pavots parfumés ou Pavots oranges des Pyrénées au sommet de la Tuca de las Culebras 3062 m  Pavots oranges des Pyrénées au sommet de la Tuca de las Culebras 3062 m, face au pic d Aneto

De las Culebras, Ballibierna et Paso del Caballo

Arrivée au Paso del Caballo  Passage debout sur l aérien Paso del Caballo

Debout sur l aérien Paso del Caballo  Silènes acaules à 3060 m

Du Ballibierna 3067 m, Culebras et Paso del Caballo

Du sommet du pico de Ballibierna 3067 m, Culebras et Paso del Caballo  Du Ballibierna 3067 m, pico Maldito

Du Ballibierna 3067 m, le pic d Aneto

Du Ballibierna 3067 m, Tempestades et Russell  Du Ballibierna 3067 m, la crête Est

Du Ballibierna 3067 m, le vall de Llauset  Du Ballibierna 3067 m, antécime Culebras 3010 m et collado de Llauset

Fleurs au sommet du pico de ballibierna 3067 m  Du Ballibierna Nord 3030 m, l Estany de llauset

Du ballibierna Nord 3030 m, l Estany Gelat  Du Ballibierna Nord 3030 m, Estanyets de Coma Arnau et Estany de Llauset

Myosotis des Pyrénées à 3000 m sur la crête Est du Ballibierna  Estanyets de Coma Arnau

Bifurcation  Estany Botornas 2340 m

Retour à l Estany de Llauset  Aconits napels à 2250 m à l Estany de Llauset

Iris des Pyrénées à 2250 m, Estany de Llauset

Retour à l aire de stationnement de l Estany de Llauset, vall et pico de Ballibierna


 

 
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement