Pyrénées 3000 (massif Perdiguère Clarabide 3)

 
 

Les pics des Crabioules Occidental et du Seil de la Baque
 

* 21 septembre 2013 depuis l'aire de stationnement des granges d'Astau (1130 mètres) au terminal de la route D 76 à Oô, en suivant direction générale Sud le G.R. 10 pour passer au lac d'Oô (1504 mètres), au col d'Espingo (1967 mètres) (sous lequel on laisse filer à gauche le G.R. 10), au lac Saussat (1921 mètres), à la Coume de l'Abesque (2152 mètres), à la cote 2508, au refuge du Portillon ou refuge Jean Arlaud (2571 mètres), pour traverser vers l'Est le barrage du lac du Portillon et remonter vers le Sud, au-dessus de la rive droite, pour commencer à remonter Est-Sud-Est le vallon Inférieur de Litérole, puis au Sud pour reprendre une orientation Est en direction du col Inférieur de Litérole et un peu avant de l'atteindre (2900 mètres), virer à gauche pour monter Nord en direction du couloir de la brèche Mamy, gravir ce couloir et, juste avant la brèche, continuer l'ascension dans le couloir de droite, franchir un éperon pour gravir le couloir voisin jusqu'à la crête afin de la suivre jusqu'au sommet du pic des Crabioules Occidental (3106 mètres), pour revenir par le même itinéraire retrouver le refuge du Portillon ou refuge Jean Arlaud (2571 mètres).

* 22 septembre 2013 depuis le refuge du Portillon ou refuge Jean Arlaud (2571 mètres), montée direction générale Ouest pour passer au sommet de la Tusse de Montarqué (2889 mètres), y suivre la crête au Sud-Ouest, passer au col Nord-Est du Pluviomètre (2800 mètres), au col Sud-Ouest du Pluviomètre (2880 mètres), pour y faire une remontée Sud afin de passer à la cote 2929 et au sommet du Cap Dera Baquo Occidental (3097 mètres), puis, en suivant la crête, passer sur un sommet intermédiaire, au sommet du Cap du Seil de la Baque ou Cap Dera Baquo Oriental (3102 mètres) et en poursuivant Sud-Est sur la crête, atteindre le sommet du pic du Seil de la Baque ou pic Seil Dera Baquo (3110 mètres). Retour par le même itinéraire, en repassant au Cap du Seil de la Baque (3102 mètres) et au Cap Dera Baquo Occidental (3097 mètres), jusqu'à la cote 2929 pour continuer la descente Nord-Ouest, puis Nord en passant sur le flanc Est du pic Gourdon au-dessus de la rive gauche du lac Glacé ou lac du Port d'Oô puis au Signal des Mineurs, situé au Nord et au-dessus du même lac, afin d'aller retrouver au Nord-Nord-Est l'itinéraire de l'aller, tout près de la Coume de l'Abesque (2152 mètres), qui ramène au point de départ.

Schéma de l`itinéraire Crabioules Occidental Seil de la Baque

Partis à 6 h05 à la lueur de nos frontales et d'une presque pleine lune avec Roland, Florent et Peio, nous passerons au déversoir du lac d'Oô à 7 h07 pour atteindre le col d'Espingo à 8 h30 où nous ferons une pause de 15 minutes. A 9 h33, nous passerons à la Coume de l'Abesque et nous arriverons au refuge du Portillon ou refuge Jean Arlaud à 11 h15. Après y avoir laissé quelques affaires ainsi que les crampons et les piolets, nous en repartirons à 11 h35 pour passer près du névé situé sous le col Inférieur de Litérole à 13 h07, d'où nous irons directement vers le couloir de la brèche Mamy. Juste au-dessus de la brèche Mamy un passage délicat nécessitera la pause d'un rappel avec corde de 30 mètres pour le retour. Après avoir franchi un éperon sur la droite afin de basculer dans le couloir voisin, nous reprendrons la ligne de crête pour arriver au sommet du pic des Crabrioules Occidental à 14 h29. Après plus de 2000 mètres de dénivelé positif, la fatigue étant bien présente, nous ne continuerons pas vers le pic des Crabioules Oriental et nous reviendrons par le même itinéraire au refuge du Portillon ou refuge Jean Arlaud que nous atteindrons à 17 h10 après avoir fait une pause restauration de 15 h30 à 16 h30 près du névé situé sous le col Inférieur de Litérole. Du début du couloir de la brèche Mamy jusqu'au retour il faut être très attentif, le terrain est raide et il faut souvent utiliser les mains. Le dénivelé positif a été d'environ 2060 mètres pour environ 550 mètres de négatif et une journée bien ensoleillée.

Après une nuit passée au refuge du Portillon ou refuge Jean Arlaud, Peio ayant des obligations professionnelles, il descendra directement aux granges d'Astau, avec Roland et Florent nous quitterons le refuge à 7 h20 pour passer au sommet de la Tusse de Montarqué à 8 h19 et après avoir mis les crampons pour traverser les restes du glacier du Seil de la Baque, nous gravirons une zone de blocs pour passer au sommet du Cap Dera Baquo Occidental à 10 h20. La suite de la crête est assez aérienne et demande de l'attention car certains rochers sont en équilibre précaire, il faut bien tester les prises. Après être passé sur un sommet intermédiaire, nous parviendrons au sommet du Cap du Seil de la Baque ou Cap Dera Baquo Oriental à 10 h56 et au sommet du pic du Seil de la Baque ou pic Seil Dera Baquo à 11 h15. Pause d'un quart d'heure et c'est reparti, repassage au Cap du Seil de la Baque ou Cap Dera Baquo Oriental à 11 h49 et au Cap Dera Baquo Occidental à 12 h20. Nous remettrons les crampons pour descendre la langue neigeuse qui nous mènera au ravin qui marque le début de la traversée à flanc au-dessus du lac Glacé ou lac du Port d'Oô. Cette traversée, qui commence par une montée, continue en montagne russe jusqu'au Signal des Mineurs, situé au Nord et au-dessus du lac Glacé ou lac du Port d'Oô, où nous ferons une pause restauration de 14 heures à 14 h40. Ensuite, nous suivrons dans le sens de la descente l'itinéraire du pic des Spijeoles et à 15 h50 nous retrouverons le sentier emprunté la veille tout près de la Coume de l'Abesque, à16 h22 nous traverserons la passerelle du déversoir du lac Saussat et après une brève remontée nous serons à 16 h36 au col d'Espingo où nous ferons une petite pause d'une dizaine de minutes. A17 h30, passage près du barrage du lac d'Oô pour y retrouver la foule attirée par la renommée du site. Nous rejoindrons les granges d'Astau à 18 h20, après un dénivelé positif d'environ 850 mètres pour environ 2360 mètres de négatif et une journée bien ensoleillée.

Carte IGN 1:25000 Bagnères-de-Luchon Lac d'Oô 1848 OT.

Après un départ de nuit à la lueur des frontales, passage près du déversoir du lac d`Oô (1504 m)

 En montant vers le col d`Espingo, le jour se lève au-dessus du lac d`Oô  Passage au col d`Espingo (1967 m)

Traversée du déversoir du lac Saussat (1921 m)   En montant vers le lac du Portillon, passage près du pluviomètre

 Traversée du barrage du lac du Portillon, face aux Crabioules  Les pics des Crabioules, Occidental et Oriental

 En remontant le vallon Inférieur de Litérole vers le col Inférieur de Litérole  Arrivée sous le couloir de la brèche Mamy

Du pied du couloir de la brèche Mamy, regard vers le lac du Portillon  Remontée du couloir de la brèche Mamy

Progression vers le Crabioules Occidental, la pointe Mamy dans le dos (photo de Peio)  Progression vers le Crabioules Occidental, la pointe Mamy dans le dos

Du sommet du pic des Crabioules Occidental (3106 m), le pic Oriental, le Maupas et le massif Aneto Maladeta  Au sommet du pic des Crabioules Occidental (3106 m)

 Du sommet du pic des Crabioules Occidental (3106 m), le sommet Oriental, le pic de Maupas et le massif Aneto Maladeta

 Du sommet du pic des Crabioules Occidental (3106 m), Perdiguère, Posets et Gourgs Blancs

Du sommet du pic des Crabioules Occidental (3106 m), Batchimale, Gourgs Blancs et Vignemale, Néouvielle et Lézat

Du sommet du pic des Crabioules Occidental (3106 m), Vignemale, Néouvielle, Lézat et Grand Quayrat

Départ du sommet du pic des Crabioules Occidental face au pic Lézat (photo de Florent)  Retour vers la brèche Mamy

Descente en rappel vers la brèche Mamy  Descente en rappel vers la brèche Mamy

Descente du vallon Inférieur de Litérole, vers le lac du Portillon

Passage aérien au-dessus du lac du Portillon  Le lac du Portillon

Retour au refuge du Portillon ou refuge Jean Arlaud (2571 m)   Arrivée au refuge du Portillon ou refuge Jean Arlaud (2571 m) (photo de Peio)

 Repas au refuge du Portillon ou refuge Jean Arlaud (2571 m)  Le refuge du Portillon ou Jean Arlaud (2571 m), où nous passerons la nuit


Et après une nuit étoilée *********************************************************************************************

Montée vers la Tusse de Montarqué   En montant vers la Tusse de Montarqué, le Grand Quayrat au lever du jour

 Au sommet de la Tusse de Montarqué (2889 m)

 Du sommet de la Tusse de Montarqué (2889 m), Gourgs Blancs, Gourdon, Spijeoles et lac Glacé

Progression vers le col du Pluviomètre  Passage au col Sud-Ouest du Pluviomètre (2880 m), devant Arlaud, Gourgs Blancs et Gourdon

Progression vers le Cap Dera Baquo Occidental  Progression Sur les blocs vers le Cap Dera Baquo Occidental

Arrivée au sommet du Cap Dera Baquo Occidental (3097 m)  Du sommet du Cap Dera Baquo Occidental (3097 m), Batchimale, Clarabide et Gourgs Blancs

Du sommet du Cap Dera Baquo Occidental (3097 m), Lézat, Crabioules, Perdiguère, Aneto, Seil de la Baque

Progression sur la crête entre Cap Dera Baquo Occidental et Cap du Seil de la Baque Oriental  Progression sur la crête vers le Cap du Seil de la Baque Oriental

 Du sommet du Cap de la Baque Oriental (3102 m), la crête parcourue et Batchimale, Gourgs Blancs et Spijeoles

 Du sommet du Cap de la Baque Oriental (3102 m), Perdiguère, Seil de la Baque et Aneto

Progression entre Cap de la Baque et Seil de la Baque en face  En progressant vers le Seil de la Baque, regard derrière vers de Cap de la Baque Oriental

Arrivée au sommet du pic du Seil de la Baque (3110 m) face au Perdiguère et Aneto  Au sommet du pic du Seil de la Baque (3110 m), devant l`Aneto

Au sommet du pic du Seil de la Baque (3110 m), devant Monte Perdido, Batchimale, Vignemale, pic Long et Gourgs Blancs

Du pic du Seil de la Baque (3110 m), Tusse de Montarqué, Quayrat, Lézat, Crabioules, Perdiguère et Aneto

Du sommet du pic du Seil de la Baque (3110 m), Posets  Du sommet du pic du Seil de la Baque (3110 m), devant Monte Perdido, Batchimale, Vignemale, pic Long et Gourgs Blancs

Descente retour du pic du Seil de la Baque  Sur la crête entre Cap Oriental et Occidental de la Baque (photo de Florent)

Descente vers le lac Glacé, face au Gourdon et Spijeoles  Arrivée au ravin qui marque le début de la traversée à flanc au-dessus du lac Glacé ou lac du Port d`Oô

Passage au-dessus du lac Glacé, devant Quayrat, Lézat, Tusse de Montarqué et Perdiguère  Descente vers la Coume de l`Abesque et le lac Saussat

Sous le col d`Espingo, Oeillet de Montpellier blanc (1950 m)  Descente vers le lac d`Oô


 

Le Grand Quayrat

* 2 octobre 2013 depuis l'aire de stationnement des granges d'Astau (1130 mètres) au terminal de la route D 76 à Oô, en suivant direction générale Sud le G.R. 10 pour passer au lac d'Oô (1504 mètres), au col d'Espingo (1967 mètres) (sous lequel on laisse filer à gauche le G.R. 10) pour y suivre un sentier à flanc, direction Sud-Est, jusqu'à atteindre une langue d'éboulis (2050 mètres) pour la remonter direction Est par la droite et la quitter (2150 mètres) pour suivre à droite direction Sud un sentier horizontal, surmonter un ressaut rocheux d'une dizaine de mètres, pour continuer dans la même direction à l'horizontale et au-dessus d'à-pics, puis, remonter Sud-Sud-Est en bordure gauche d'une zone de gros éboulis et en longeant la base des falaises jusqu'à parvenir au pied d'une large barre rocheuse (2510 mètres) pour y gravir une cheminée, puis suivre à gauche direction Nord un sentier en pelouse qui mène au pied d'une autre cheminée à gravir (2620 mètres), infléchir la montée Sud-Sud-Est et remonter un large couloir d'éboulis pour aller prendre pied sur la crête Nord du Grand Quayrat (2800 mètres) et la suivre direction Sud, passer sur l'antécime du Grand Quayrat ou Grand Quayrat Nord (3046 mètres), suivre une vire sur le versant Oriental pour terminer l'ascension au sommet du Grand Quayrat (3060 mètres). Retour par le même itinéraire.

Avec Peio nous partirons à 5 h50 à la lueur de nos frontales pour passer à 6 h55 près du déversoir du lac d'Oô et atteindre le col d'Espingo à 8 h10. Ensuite, le sentier qui monte légérement est par moments en dévers et recouvert d'herbe, il nous mènera à une langue d'éboulis qu'il faut traverser pour remonter en la longeant par la droite en lacets serrés sur un terrain herbeux-terreux-caillouteux. Le sentier qui suit est presque horizontal, il mène au pied d'un ressaut rocheux d'une dizaine de mètres dont le départ est marqué par la lettre "R" peinte en rouge sur un rocher. Ce passage est facile à surmonter mais il faudra "sortir les mains des poches". Le sentier continue son tracé presque horizontal pour passer au bord de deux à-pics successifs et disparaître à l'entrée d'une grande zone d'éboulis. La suite est bien cairnée, nous franchirons deux barres par des cheminées faciles en utilisant les mains. La première, dans une fissure de rocher en diagonale d'une dizaine de mètres et peu inclinée, est facile. La seconde, qui est plus raide, est constituée de roche, terre et herbe, elle est haute d'une vingtaine de mètres et demandera un peu plus d'attention. A 11 h07, nous atteindrons la crête Nord du Grand Quayrat, au-dessus et au Sud de la cote 2749. Après une pause de 5 minutes, nous commencerons la remontée de cette crête bien cairnée, sur des dalles, des blocs et des traces de sentes pour atteindre l'antécime du Grand Quayrat ou Grand Quayrat Nord. Ensuite, nous basculerons sur le versant Oriental de la crête pour y suivre une étroite vire descendante et un peu aérienne à son début, afin de remonter vers le sommet du Grand Quayrat où nous serons accueillis par de fortes rafales de vent à 12 h20. Tous les sommets frontaliers sont dans les nuages ! Le temps étant menaçant, nous commencerons notre retour à 12 h40, en suivant le même itinéraire. A 13 h37 nous quitterons la crête (2800 mètres) pour basculer sur le versant Occidental et aller faire une pause restauration de 14 h20 à 14 h45 dans la zone d'éboulis située sous la barre rocheuse (2510 mètres). L'arrivée de quelques gouttes de pluie viendra accélérer notre descente, car il ne faudrait pas qu'une averse vienne humidifier l'itinéraire, certains passages deviendraient alors très dangereux. Retour au col d'Espingo, après deux glissades contrôlées, à 16 h11, OUF ! nous n'avons pas eu droit à l'averse, les gouttes de pluie séchaient au contact du sol. Après une nouvelle pause, nous passerons à 17 h26 près du déversoir du lac d'Oô et nous retrouverons la voiture à 18 h30 après un dénivelé positif d'environ 2000 mètres pour autant de négatif.

Carte IGN 1:25000 Bagnères-de-Luchon Lac d'Oô 1848 OT.

Montée vers le col d`Espingo en suivant le sentier balisé du GR 10, à la lueur de la frontale  Levée du jour en montant vers le col d`Espingo

Du col d`Espingo (1967 m), le refuge et le lac d`Espingo  Du col d`Espingo (1967 m) départ du sentier direction Sud-Est vers le Grand Quayrat

Remontée de la langue d`éboulis par la droite, en lacets serrés direction Est  Sur le sentier presque horizontal au-dessus du lac Saussat

Le ressaut rocheux, dont la base est signalée par un R peint en rouge sur un rocher (photo de Peio)  Arrivée en haut du ressaut rocheux, dont la base est signalée par un R peint en rouge sur un rocher

Au-dessus du ressaut rocheux, progression sur un sentier horizontal au-dessus d`à-pics, face au Grand Quayrat  Remontée dans la partie gauche de la zone d`éboulis, en longeant la base des falaises, face au Grand Quayrat (photo de Peio)

Depuis la zone d`éboulis, les lacs Saussat et d`Espingo  Arrivée au pied de la barre rocheuse à surmonter (2510 m)

Remontée de la cheminée qui permet de surmonter la barre rocheuse (2510 m) (photo de Peio)  Dans la cheminée

Au-dessus de la première cheminée, sentier menant à une seconde cheminée (2620 m)  La seconde cheminée (2620 m) (photo de Peio)

Progression, dans le couloir, vers la crête Nord du Grand Quayrat  Remontée du couloir vers la crête Nord du Grand Quayrat

 Remontée du couloir vers la crête Nord du Grand Quayrat (photo de Peio)  Arrivée sur la crête Nord du Grand Quayrat (2800 m), au Sud du Petit Quayrat

De la crête Nord du Grand Quayrat (2800 m), le lac des Crabioules  Remontée de la crête Nord du Grand Quayrat, en laissant le Petit Quayrat dans le dos (photo de Peio)

Arrivée sous le sommet du Grand Quayrat Nord  Grand Quayrat depuis le sommet du Grand Quayrat Nord (3046 m)

Passage au sommet du Grand Quayrat Nord (3046 m)  Descente sur le versant Oriental du Grand Quayrat Nord

 Remontée vers le sommet du Grand Quayrat  Au sommet du Grand Quayrat (3060 m), monolithe

Au sommet du Grand Quayrat (3060 m)  Au sommet du Grand Quayrat (3060 m) une belle éclaircie de quelques secondes sous les rafales de vent

Du sommet du Grand Quayrat (3060 m), les lacs Saussat, d`Espingo et d`Oô

Du sommet du Grand Quayrat (3060 m), le cirque des Crabioules, le pic Lézat et le lac du Portillon  Du sommet du Grand Quayrat (3060 m), la crête Nord

Du sommet du Grand Quayrat (3060 m), le bas du cirque des Crabioules   Au retour repassage par le Grand Quayrat Nord (3046 m) (photo de Peio)

En descendant la crête Nord du Grand Quayrat, le lac des Crabioules et la vallée du Lis  Dans la descente vers le col d`Espingo, passage au bord d`à-pics

Le lac d`Oô, sa cascade et le Grand Quayrat
 
 

 


Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement