Pyrénées 3000 (massif Batchimale Batoua)

 
 

 

Le pic de Batoua et les pics de Culfreda

* 17 juillet 2003 depuis l'aire de stationnement (1381 mètres) au terminal de la route goudronnée D 19 après Tramezaygues (au Nord de Fredancon), en suivant au Sud la route (piste) D 10 balisée du GR 105 en rive gauche du ruisseau de Riumajou, pour dépasser l'Hospice de Rioumajou (1560 mètres) et laisser filer un peu plus loin à droite Sud l'itinéraire GR 105 du Port d'Ourdissétou pour bifurquer à gauche Est-Sud-Est en suivant la rive gauche du ruisseau de Cauarère et remonter la zone d'éboulis du ravin de Cauarère pour arriver au Port de Cauarère (2526 mètres croix frontière 328), suivre la crête au Nord pour passer au sommet du pic de Cauarère (2901 mètres), continuer Nord-Est sur la crête, descendre au col coté 2853 et faire l'ascension du pic de Batoua ou de Culfreda (3034 mètres), du Culfreda Central (3028 mètres) et du Culfreda Nord-Est (3032 mètres). Retour par le Culfreda Central (3028 mètres), le pic de Batoua ou de Culfreda (3034 mètres), le pic de Cauarère (2901 mètres), puis par erreur descente de la crête OUest-Nord-Ouest en passant par le sommet coté 2710 jusqu'au col coté 2637 mètres pour revenir au sommet du pic de Cauarère (2901 mètres et troisième passage), descendre au Port de Cauarère (2526 mètres), continuer Sud-Ouest pour passer à l'Ouest du sommet coté 2581 mètres et descendre par le ravin de Millaroux pour retrouver l'itinéraire de montée à la cote 2011.

Schema rando aux pics de Batoua et de Culfreda

Une sacrée randonnée commencée à 4 heures du matin (heure à laquelle je quittais le parking) pour être au sommet du pic de Batoua ou de Culfreda (3034 mètres) à 11 heures Dans le cairn sommital il y avait un petit cheval (jouet). Après être passé au Culfreda Central (3028 mètres), à 11 h35 j'étais au sommet du Culfreda Nord-Est (3032 mètres). Lors de mon repassage sur le pic de Batoua ou de Culfreda, il y avait un couple de français qui arrivait d'Ordiceto et un français retraité de l'équipement à Saint-Palais, fixé à Bayonne, qui arrivait des granges de Viados. Ce dernier était un collectionneur de trois mille (160) amoureux du Vignemale qu'il dit avoir gravi 57 fois! Les nuages commencèrent à envahir les sommets et n'y voyant pas grand chose, au sommet du pic de Cauarère (2901 mètres), je me suis "embarqué" sur la crête Ouest-Nord-Ouest au lieu de continuer sur la crête Sud et je ne m'en suis aperçu qu'en arrivant au col coté 2637 mètres où j'ai fait demi-tour. Je retrouvais la voiture à 18 h30 après avoir gravi 10 sommets dont 5 (3 différents) de plus de 3000 mètres et avalé 2350 mètres de dénivelé positif et autant de négatif, je sais ce que "bats-toi" veut dire.

Carte IGN 1:25000 Néouvielle Vallée d'Aure Parc National des Pyrénées 1748 ET.

Passage au sommet du pic de Cauarère 2901 m, le mauvais temps menace Du sommet du pic de Batoua, les Culfreda et le pic de Lustou

Du sommet du pic de Batoua, le Posets

Du sommet du pic de Batoua, le massif du Monte Perdido Du Culfreda Central, Culfreda N-E et pic de Lustou

Arrivée au sommet du Culfreda Nord-Est 3032 m Du sommet de Culfreda N-E, le Posets

Du sommet du Culfreda Nord-Est, le pic de Lustou

Du Culfreda Nord-Est, le Culfreda Central et le pic de Batoua par lesquels il faut revenir Au retour, passage par l Hospice de Rioumajou 1560 m

 

Le pic de Lustou

* 3 octobre 2003 ascension du pic de Lustou (3023 mètres) depuis l'aire de stationnement (1381 mètres) au terminal de la route goudronnée D 19 après Tramezaygues (au Nord de Fredancon), en continuant au Sud-Sud-Est sur la piste qui vire Est-Sud-Est en suivant la rive droite du ruisseau de Péguère pour la quitter (1503 mètres) en traversant le ruisseau de la Piarre afin de remonter Nord-Est sa rive gauche puis bifurquer à droite Sud-Est avant d'arriver à la cascade cotée 1781 pour suivre la rive gauche du ruisseau affluent, et traverser ce ruisseau (1920 mètres) pour quitter le fond du vallon et suivre la croupe direction générale Est pour passer près de la cabane de Lustou, continuer la remontée direction générale Est pour infléchir au Nord (2500 mètres) afin d'atteindre la crête de Lustou vers 2700 mètres, au-dessus et au Sud-Est du col de Lustou, pour la remonter Sud-Est jusqu'au sommet. Retour par le même itinéraire en poussant jusqu'au col de Lustou (2649 mètres).

On ne voit pas grand chose lorsqu'à midi je foule le sommet du pic de Lustou (3023 mètres) où il n'y a pas foule: plusieurs cairns, les nuages et moi. J'avais quitté l'aire de stationnement à 7 h15 où un randonneur tarn-et-garonnais, qui avait passé la nuit sur place, me confiait son intention de monter au sommet du pic de Lustou. Parti devant lui je ne l'ai point revu, il a du se tromper d'itinéraire. Après une montée soutenue où on aborde la crête de Lustou vers 2700 mètres, au-delà d'un grand abri de pierres sèches, la crête devient étroite et aérienne, il faut s'aider des mains et trouver des supports pour les pieds. Ayant quitté le sommet à 12 h30, je regagnais ma voiture à 15 h35 et c'est près du parking que j'ai croisé pour la première fois de la journée des marcheurs (en chaussures de ville). 1700 mètres de dénivelé positif et autant de négatif.

Carte IGN 1:25000 Néouvielle Vallée d'Aure Parc National des Pyrénées 1748 ET.

Sous le col de Lustou, regard vers le pic de Lustou Au sommet du pic de Lustou 3023 m

Sommet du pic de Lustou dans les nuages L'aérienne crête du Lustou

Descente de la crête vers le col de Lustou, le mauvais temps menace

 

Le Gran Bachimala

* 24 juin 2006 ascension du Gran Bachimala ou pico Schrader (3177 mètres), depuis le parking (bordure de la piste) du refugio (refuge) de Viados (1740 mètres) dans la vallée de Gistain, en montant Nord-Ouest pour dépasser le proche refugio de Viados (1760 mètres), continuer Nord-Nord-Ouest pour passer près de la cabana de Sarrau (2050 mètres), pour suivre la crête direction Nord-Nord-Est puis Est-Nord-Est (2450 mètres), basculer à gauche sur le flanc Nord de la crête Ouest du Signal de Viados pour rejoindre à l'Est-Nord-Est le Collado de Senal de Viados (2538 mètres), remonter direction générale Nord à flanc pour traverser le cirque Sud-Ouest de Bachimala-Sabre et aller chercher le flanc Nord de la crête Sud-Ouest du Gran Bachimala afin de la remonter pour atteindre la crête Ouest du Gran Bachimala et la suivre à l'Est jusqu'au sommet (nommé pic Schrader ou Grand Batchimale et coté 3174 mètres selon la carte IGN française).

Une belle randonnée ensoleillée, sauf entre 13 h15 et 13 h30 où j'ai "essuyé" un gros orage de grêle (la météo de Bielsa avait prévu une très mauvaise journée avec forts risques de tempêtes et d'orages). Après un parcours d'une douzaine de kilomètres sur une piste médiocre, il est 7 h10 lorsque je gare ma Xsara sur le parking du refugio de Viados. A 7 h15 je démarre ma randonnée pour passer devant le refugio de Viados en croisant les doigts pour avoir du beau temps. Derrière le refugio, un panneau indique le Senal de Biados à 2 h30 et le pico Bachimala à 4 h30. Après être sorti de la forêt, je passe près de la cabane de Sarrau à 7 h50 et commence à remonter la large et herbeuse croupe du Senal de Viados qui sépare les vallons d'Es Oriels et de Zinqueta de la Pez. Je fais un bout de chemin (sentier) avec un montagnard français de Saint-Lary que j'abandonne au collado Senal de Viados à 9 h05 car il va au Gran Bachimala mais en passant par la Punta del Sabre puis il doit ensuite longer la crête jusqu'à l'Abeillé. Je le retrouve à 3100 mètres alors qu'il redescend du sommet du Gran Bachimala vers le vallon de Zinqueta de la Pez. Il a revu à la baisse son projet car il n'a pas d'eau, je lui propose de lui donner la mienne car je suis presque arrivé en haut mais il n'en veut pas. Après un passage aérien sur le fil de la crête Ouest, j'arrive au sommet du Gran Bachimala ou pico Schrader à 11 h10 pour en repartir à 11 h40 après avoir savouré la magnifique panorama offert par ce beau sommet. Dans la descente, vers 3050 mètres, je croise deux randonneurs espagnols qui remontent la voie normale (ils avaient fait demi-tour sur l'aérienne crête de la Punta del Sabre) puis après être repassé à 12 h57 au collado Senal de Viados, vers 2300 mètres, je croise trois randonneurs espagnols qui montent au Gran Bachimala. Ils me demandent s'il y a des névés à traverser, je leur réponds que je n'ai pas mis un pied sur la neige mais qu'il est osé de monter alors que le ciel devient tout noir. Ils continuent leur montée, moi ma descente et cinq minutes après, à 13 h15, gros orage de grêle que j'avais anticipé en enfilant mon coupe-vent. Après une fin de descente prudente, le terrain est très glissant (une "luge" sans dommage) je retrouve ma voiture à 13 h55 après un dénivelé positif de 1500 mètres et autant de négatif.

Carte Mapa Excursionista-Montanero Edita PRAMES bases IGN 1:25000 PIRINEO ARAGONES Benasque-Chistau-Perdiguero-Posets-Bachimala-Eristes.

Le refugio de Viados 1760 m. Depuis la crête, au-dessus des granges et du refuge de Biados

Passage près de la cabana de Sarrau 2050 m. A l'approche du collado Senal de Viados, la Punta del Sabre et le Gran Bachimala

De la combe S-O du Gran Bachimala, le massif du Monte Perdido Haut des éboulis de la combe Sud-Ouest du Gran Bachimala

Arrivée au sommet du Gran Bachimala 3177 m., le Posets et la Punta del Sabre

Du cairn sommital du Gran Bachimala 3177 m., Perdiguère et Maladeta-Aneto Du sommet du Gran Bachimala, Monte Perdido et Vignemale

Du sommet du Gran Bachimala, Maladeta-Aneto, Perdiguère et vallon d'Aygues-Tortes

Du sommet du Gran Bachimala, Maladeta-Aneto, Perdiguère et Clarabide-Gias Du sommet du Gran Bachimala, Vignemale, Pic Long, Néouvielle et ibones de Bachimala

 
Le pico de la Pez et le pico del Puerto de la Pez

* 11 septembre 2010 depuis l'aire de stationnement de Pont du Prat (1229 mètres) au terminal de la route D 725 au Sud de Loudenvielle, en continuant direction générale Ouest-Sud-Ouest et en laissant filer à gauche l'itinéraire du refuge de la Soula, pour traverser la Neste de la Pez au Pont de Lespitau (1390 mètres) afin de monter en rive gauche, passer au refuge pastoral Jean Forgues (1550 mètres) , continuer Sud-Ouest dans la vallée de la Pez toujours rive gauche pour ensuite remonter (1950 mètres) en zigzags direction générale Sud au Port de la Pez (2451 mètres, croix frontière numéro 329), continuer Sud-Est sur la crête pour ensuite la longer direction Est légèrement en contrebas puis y revenir pour la suivre Est-Sud-Est jusqu'au sommet du pico del Puerto de la Pez ou pic du Port de la Pez (3018 mètres), en descendre au Sud-Ouest pour remonter au sommet du proche pico de la Pez (3024 mètres). Descente en revenant au Nord-Est au col qui sépare les deux pics pour plonger à l'Ouest dans la zone d'éboulis, puis infléchir Nord-Nord-ouest afin de retrouver la crête et l'itinéraire de montée et revenir, plus bas, par la rive droite de la vallée de la Pez pour retrouver l'itinéraire de montée juste avant le refuge pastoral Jean Forgues.

Parti à 5 h45 à la lueur de ma frontale, je passais au refuge pastoral Jean Forgues à 6 h20 pour commencer la raide montée en zigzags dans le pierrier situé sous le Port de la Pez à 7 h20. Un peu plus haut, je retrouvais, sur la croupe herbeuse qui longe le côté droit des éboulis, un sentier qui me permit d'atteindre le Port de la Pez à 8 h59. Ayant nettoyé la croix frontière 329 gravée sur le rocher du col, qui était à moitié cachée par le lichen et par l'inutile main courante qui y a été fixée, je repris mon ascension à 9 h20 par une petite escalade sur un bon rocher et après avoir évité quelques difficultés de la crête par le versant espagnol je parvenais au sommet du pico del Puerto de la Pez à 10 h40. Après avoir terminé le cairn sommital qui était mal en point, je repartis à 10 h50 pour être cinq minutes après au sommet de son proche voisin le pico de la Pez où mon altimètre y signalait 2 mètres de plus. Le cairn édifié ne l'était pas au point le plus haut, l'erreur réparée je quittais ce sommet à 11 h10. Au cours de la descente, vers le bas de la zone d'éboulis située sous le sommet, j'ai discuté avec 3 espagnols de la région de Huesca qui montaient avec pour objectif de faire l'intégrale de la crête des 3000 de ce secteur Pico de la Pez - Punta del Sabre. Après plusieurs hésitations pour retrouver le meilleur itinéraire, à 12 h29 je repassais au Port de la Pez pour revenir, contrairement à la montée, en longeant la rive droite de la Neste de la Pez, repasser près du refuge pastoral Jean Forgues à 14 heures et retrouver ma voiture à 14 h30, après un dénivelé positif d'environ 1850 mètres pour autant de négatif et une belle journée ensoleillée.

Carte IGN 1:25000 Bagnères-de-Luchon Lac d'Oô 1848 OT.

Départ à 5 h45 de l`aire de stationnement de Pont du Prat 1229 m Progression vers la vallée de la Pez à la lueur de la frontale

Passage à la bifurcation de sentiers `La Soula - La Pez` Un panneau d`information pas très accueillant

Passage à 6 h20 près du refuge Jean Forgues 1550 m En progessant dans la vallée de la Pez, regard derrière, le jour se lève

En remontant la rive gauche de la vallée de la Pez, confection d`un cairn Progression vers le Port de la Pez

Progression dans le pierrier, sous le Port de la Pez Le sentier devient aérien en remontant le cirque du fond de la vallée de la Pez

8 h 59, arrivée au Port de la Pez 2451 m La croix frontière numéro 329 au Port de la Pez 2451 m

Du Port de la Pez, les premiers rochers à escalader sur la crête Sur la crête du pico del Puerto de la Pez

Sur la crête du pico del Puerto de la Pez, contournement d`un gendarme par la droite Remontée de la zone d`éboulis pour revenir vers la crête du pico del Puerto de la Pez

Depuis la crête du pico del Puerto de la Pez, les pics de Guerreys, de Lustou et Parraouis Depuis la crête du pico del Puerto de la Pez, les sommets à portée de main, avec le soleil en face

Remontée de la crête du pico del Puerto de la Pez Sur la crête, non loin du sommet du pico del Puerto de la Pez

10 h40 arrivée au sommet du pico des Puerto de la Pez ou pic du Port de la Pez 3018 m Du sommet du pico del Puerto de la Pez 3018 m, le Monte Perdido, le Batoua, le Vignemale et la Bal de la Pez

Du sommet du pico del Puerto de la Pez 3018 m, les pics de Néouvielle, de Guerreys, de Lustou et Parraouis Du sommet du pico del Puerto de la Pez 3018 m, Le Gran Bachimala et l`ibon de Bachimala

Du sommet du pico del Puerto de la Pez 3018 m, son voisin le pico de la Pez 3024 m prochain objectif Du sommet du pico de la Pez 3024 m, son voisin le pico del Puerto de la Pez 3018 m

Arrivée au sommet du pico de la Pez ou pic de la Pez 3024 m, le Gran Bachimala dans le dos Du sommet du pico de la Pez 3024 m, le Gran Bachimala et les ibons de Bachimala

Du sommet du pico de la Pez 3024 m, Monte Perdido, Batoua, Vignemale, Campbieil, pic Long, Néouvielle

Du sommet du pico de la Pez 3024 m, Campbieil, pic Long, Néouvielle, Guerreys, Lustou et Parraouis Du sommet du pico de la Pez 3024 m, le pico del Puerto de la Pez et le pic de l`Abeillé

Dans la descente sous les picos del Puerto de la Pez et de la Pez Dans la descente, retour sur la crête, au-dessus de la vallée de la Pez

Descente dans les éboulis, vers le Port de la Pez Descente dans les éboulis, face aux pics Batoua Culfreda

Regard derrière vers les picos du Puerto de la Pez et de la Pez Regard derrière sur les itinéraires de montée et de descente

Retour vers le Port de la Pez, face au pic de Lustou Retour vers le proche Port de la Pez

12 h29, retour au Port de la Pez 2451 m, et sa croix frontière 329 Descente vers la vallée de la Pez

Un névé qui fait de la résistance à 1950 mètres, avec des brebis dessus, elles vont avoir la laine fraîche, que la montagne est bêêêêêlle Descente de la vallée de la Pez en rive droite

Par une belle journée ensoleillée, Carline dans la vallée de la Pez 1600 mètres Regard derrière vers le Port de la Pez

14 heures, repassage près du refuge Jean Forgues 1550 m Repassage sur le Pont de Lespitau 1390 m qui enjambe la Neste de la Pez

Repassage à la bifurcation `La Soula - La Pez` 14 h30, retour au Pont du Prat 1229 m







 

Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement